Taste in Europe – Berlin

Berlin, mon mystère. Concrètement je suis passée à côté. La question est ; volontairement ou involontairement ? C’est pourtant la ville qui fait frémir pas mal de gosiers dès son évocation. Berlin, jeune, culturelle, avant-gardiste, musicale, fêtarde mais aussi dotée d’un passé historique assez lourd qui a laissé des traces. On va pas se mentir dès qu’on arrive dans une ville pour la première fois il se passe le même phénomène que face à une rencontre humaine. C’est le physique, l’aspect extérieur et l’aura indescriptible et subjective qui s’en dégage qui nous procure un apriori et les prémices de sentiments futurs. Et bien, dans le cas présent l’architecture austère, l’atmosphère un peu pesante et la sonorité de la langue qui a priori ne m’a jamais vraiment séduite ne présageaient rien de magique. Pour autant j’avais envie de passer au dessus de cette première impression et de nous laisser une chance ( pour rester dans la métaphore filée ).

Je me suis installée chez une amie qui habite la bas pour mes 4 jours d’exploration. J’ai eu le temps de me promener dans les rues et de découvrir par moi même ce qui pourrait me surprendre mais rien de bien précis ne s’est produit. Finalement heureusement que j’ai eu ma copine pour guide et pour me vanter les charmes cachés de cette capitale bien vivante et me la rendre un peu plus légère et agréable.

Passé les classiques, east side gallery (forcément captivante et prenante), la porte de Brandebourg et la visite guidée du dôme du Reichstag (palais des glaces cônique et pour le coup très impressionnante), Léa m’a permit de passer une soirée inattendue sur fond d’électro posé ou l’art d’être stone sans artifices et de manger un brunch végétarien dans un endroit associatif au concept unique et en même temps assez répandu dans l’europe du nord (déterminer sois même le montant de notre repas).

Petit arrêt au meilleur stand de Curry Wurst (street food par excellence à base de saucisse rôtie ou frite et généralement fumée. Le tout accompagné de frites) de Berlin à la sortie d’une station de métro et l’impression d’avoir franchi une étape d’intégration !

Berlin est mystérieuse et les bonnes surprises qui peuvent s’en dégager se méritent. Il faut la vivre H24 car il n’y a pas de logique. Elle ne dort jamais ou bien fait semblant ce qui peut attirer ou rebuter. Dans tous les cas je suis passée à côté… mais partante pour réitérer en été !

taste-in-europe-voyage-reportage-interrail-photo-goteborg-132 taste-in-europe-voyage-reportage-interrail-photo-goteborg-133 taste-in-europe-voyage-reportage-interrail-photo-goteborg-134 taste-in-europe-voyage-reportage-interrail-photo-goteborg-135 taste-in-europe-voyage-reportage-interrail-photo-goteborg-138 taste-in-europe-voyage-reportage-interrail-photo-goteborg-142 taste-in-europe-voyage-reportage-interrail-photo-goteborg-143 taste-in-europe-voyage-reportage-interrail-photo-goteborg-144 taste-in-europe-voyage-reportage-interrail-photo-goteborg-145 taste-in-europe-voyage-reportage-interrail-photo-goteborg-146 taste-in-europe-voyage-reportage-interrail-photo-goteborg-147 taste-in-europe-voyage-reportage-interrail-photo-goteborg-148 taste-in-europe-voyage-reportage-interrail-photo-goteborg-149 taste-in-europe-voyage-reportage-interrail-photo-goteborg-150 taste-in-europe-voyage-reportage-interrail-photo-goteborg-152 taste-in-europe-voyage-reportage-interrail-photo-goteborg-153 taste-in-europe-voyage-reportage-interrail-photo-goteborg-154taste-in-europe-voyage-reportage-interrail-photo-goteborg-155 taste-in-europe-voyage-reportage-interrail-photo-goteborg-156 taste-in-europe-voyage-reportage-interrail-photo-goteborg-157 taste-in-europe-voyage-reportage-interrail-photo-goteborg-158 taste-in-europe-voyage-reportage-interrail-photo-goteborg-159 taste-in-europe-voyage-reportage-interrail-photo-goteborg-160 taste-in-europe-voyage-reportage-interrail-photo-goteborg-161



Laisser un commentaire

restaurant-solilesse-taste-bouteille-décoration
Le Solilesse, la meilleure part du goût
Brochettes de porc caramélisées au ketchup
chez-ravigote-toulouse-restaurant-manger-recette-maison-atypique-cantine-taste-5
Ravigote
la-pente-douce-toulouse
La pente douce – doucement sublime