Pavlova pêche et prune

pavlovapavlova2

Le nom de ce dessert a le mérite de ne pas nous contrarier sur la nature de ses origines ! On aurait même limite envie de répondre « здорово! Я люблю этот десерт ! » (super! j’adore ce dessert ! ) mais bon, on va s’en tenir à reconnaitre qu’à sa simple évocation le Pavlova nous transportes en Russie.

Dessert simple dans sa réalisation, il tient son nom de la ballerine russe Anna Pavlova considérée comme la meilleure danseuse de ballet classique de l’histoire (la ptite anecdote reprise partout mais qui va bien). A base de meringue, de chantilly et de fruits, ce dessert est finalement assez aérien et se révéle très ludique dans sa mise en forme.

Ici j’ai utilisé des pêches jaunes et des prunes rouges et réalisé un coulis fruits rouges menthe. J’ai voulu construire mon Pavlova sur 2 étages donc 2 cercles de meringues ont été nécessaires. (C’était pas un mal vu affaissement à suivre…)

Petit conseil; une fois le gâteau fini, monté et joliment décoré, on ne s’extasie pas devant pendant 10 plombes car la chantilly ( à ma grande surprise d’ignorante) ne tient pas plus de 2min avant de tenter une évasion liquide et limite lâche par les bords laissant des fruits bien défaits et exténués sur le champs de bataille. On repassera donc pour le côté pure, gracieux et esthétique en référence à la danseuse Anna . A priori, dans ce cas là, on serait plus sur un retour scénique en l’honneur de ses 100 ans d’existence. Cependant, j’ai lu que pour avoir une meilleure tenue il était possible de rajouter du mascarpone mais j’ai jamais tenté donc je laisse juger.

[IL FAUT ]

Pour la meringue

 4 blancs d’oeufs

200 g de sucre

1 cuillère à café de jus de citron

1 cuillère à soupe de Maïzena

Pour la chantilly

20cl de crème liquide

50g de sucre

Pour le coulis

les chutes des 4 prunes

1 quartier de pêche sur les 3 pelées et coupées

quelques brins de menthe séchée

2càc de confiture de myrtille

1càs de sirop de pêche

1càc de rhum blanc

2càc de sucre de canne

[JE DOIS]

Préchauffer le four à 120°. Monter les blancs en neige avec le jus de citron. Une fois qu’ils commencent à monter, ajouter la Maïzena et le sucre petit à petit. Votre meringue aura la bonne consistante si vous avez un bec d’oiseau au bout de votre batteur.

Etaler les deux cercles de meringue sur du papier sulfurisé posé sur une grille. Enfourner pendant 1h15. Si vous avez posé vos cercles sur 2 plaques différentes, inversez leur position dans le four à mi temps.

Pour la chantilly, fouetter la crème jusqu’à ce qu’elle monte. Si vous utilisez un batteur, commencez en vitesse moyenne. Quand elle commence à monter ajouter le sucre et augmenter la puissance.

Laver les fruits. A l’aide d’une cuillère parisienne, réaliser des billes avec les prunes. Couper les quartiers de pêches.

Pour le coulis, après avoir enlever les noyaux des prunes. Mixer les chutes avec tout le reste des ingrédients et réserver au frais.

Pour dresser, recouvrir le premier cercle de meringue d’une partie de la chantilly puis d’un peu de coulis et de quelques fruits. Poser le second cercle par dessus et recouvrir également puis abondamment et garnir de fruits frais.

Les fleurs sont en option bien sûr, je me suis lâchée…et si si , si vous regardez bien vous verrez des bouts de pêches et de prunes qui ressortent ! Ayant un peu plus de meringue, j’en ai profité pour en faire des plus petites à déposer sur le gâteau.

pavlova-recette-taste-dessert

signature-see-youps



Laisser un commentaire

L’atelier Etoile de Joël Robuchon
P1010537
Duo betterave/radis noir
Risotto à la morue et aux carottes
paris-boutique-photo-une
Petit Paris en bref et étoffement